Frise historique

All
1814
Afrique
Allemagne
Angleterre
antiquité
art
Artiste
Autriche
baroque
Belgique
bronze
Celtes
Chine
definition
Egypte
Espagne
Fer
France
gothique
Grèce
héraldique
Histoire
Ier
Inde
introduction
Italie
IVe
IXe
licorne
littérature
Mérovingiens
moyen-âge
Moyen-Orient
mythologie
Napoléon
néolithique
Norvège
nuage
Pays-Bas
Perse
préhistoire
principal
renaissance
Rome
sujets
Ve
VIIe
VIIIe
Xe
XIe
XIIe
XIIIe
XIVe
XIXe
XVe
XVIe
XVIIe
XVIIIe
XXe
All
1814
Afrique
Allemagne
Angleterre
antiquité
art
Artiste
Autriche
baroque
Belgique
bronze
Celtes
Chine
definition
Egypte
Espagne
Fer
France
gothique
Grèce
héraldique
Histoire
Ier
Inde
introduction
Italie
IVe
IXe
licorne
littérature
Mérovingiens
moyen-âge
Moyen-Orient
mythologie
Napoléon
néolithique
Norvège
nuage
Pays-Bas
Perse
préhistoire
principal
renaissance
Rome
sujets
Ve
VIIe
VIIIe
Xe
XIe
XIIe
XIIIe
XIVe
XIXe
XVe
XVIe
XVIIe
XVIIIe
XXe

Paleolithique inferieur

• Premiers Homo (Habilis, Ergaster)
• premiers outils (choppers)
• Oldowayen et Acheuléen
• Peuplement du Proche-Orient (-1.4), de l'Asie et de l'Europe (-1 Mio)

Paleolithique moyen

Apparition d'Home Sapiens en Afrique (300.000) puis progressivement dans le reste du monde
• Neandertal en Europe (450.000 - surtout 100.000 à 30.000)
• Industrie du Moustérien, débitage Levallois

Pointe levallois

,

Paléolithique en Belgique

plus ancienne occupation, vers 800.000 BC. Outil en silex de Hallembaye (Montagne-Saint-Pierre) entre 250.000 et 35.000 occupation par Neandertal (Engis, Spy) à partir de 30.000 Sapiens remplace Neandertal

Paléolithique supérieur

- Arrivée de l'Homo Sapiens en Europe
- Fin de la dernière période glaciaire, Toundra
- Outils diversifiés
- Principales Cultures: Châtelperronien, Aurignacien, Gravettien, Solutréen, Badegoulien, Magdalénien

Chatelperronien

• Site de la Grotte des Fées, Chatelperron dans l'Allier, France
• Débitage de lames allongées courbées, sans doutes dues aux derniers Néandertaliens
• pointes du Chatelperronien

Aurignacien

• Caractérisé par Sagaies à bases fendues
• Nommé d'après le site de la grotte d'Aurignac, Haute Garonne, France
• Premiers témoignages du développement de l'art (qui existait sans doutes avant mais pas de traces encore retrouvées)
• Diversification de la parure, dents perforées, coquillages, ivoire, bois de cervidé
• Parfois d'origine éloignée -> échanges distants attestés
• Création artistique: figures en rondes bosses représentant des animaux et des hommes
• Bisons, Mammouths ours
• Sites de Vogelherd, Geissenklösterle, Hohlenstein-Stadel
• Peintures rares mais parfois spectaculaire: grotte de Chauvet

Gravettien

* Période de refroidissement
* Production artistique: Venus du Paléolithique
* Pointes de la Gravette

Solutréen

• Nord de la France et de l'Europe abandonné par l'homme, reste dans sud de la France et l'Espagne
• Industrie des "feuilles de laurier" bifaces très fins, apparition de l'aiguille à chas et du propulseur

Magdalenien

• Nomé d'après le site de la Madeleine Dordogne
• Industrie lithique très diversifiée burins, grattoirs, perçoirs lames et lamelles, os: harpons et propulseurs.
• Art: riche et diversifié. Milliers de peintures et gravures, Altamira, Lascaux. Art mobilier, armes objets quotidien, décors de figures géométriques ou figuratives, instruments de musique
• Vers 13000 fin de la dernière phase glaciaire, réchauffement climat, disparition du mammouth, bouquetin, rhino laineux, chevaux et rennes.
• Domestication du chien entre -17000 et -14000: descendant du loup sauvage. On ignore si 1 évènement de domestication puis extension ou plusieurs évènements distants simultanés. Utilisé sans doutes pour la protection (éloigner les rats...) et la chasse.

Mésolithique estonien

• Dernières glaciation se retirent vers 8000 avJC, encore une partie du littoral sous eau Nombreux lacs, beaucoup de marécages, végétation = toundra
• 1ère trace humaine = culture de Kunda (ville la plus proche) le long du fleuve Parnu Population semi-nomade vivant essentiellement de chasse, cueillette et pêche Seul animal domestiqué = chien Développement de la pêche du phoque. Premières communautés sur la côte vers 7100 BC
• Petit à petit l'habitat se fixe et seulement une partie de habitants part pour chasse et pêche saisonnière

,

Culture de Lepenski Vir

• population de chasseurs-pêcheurs-cueilleurs
• nombreuses statuettes anthropomorphes façonnées dans des galets de grès

,

Natoufien

• La culture doit son nom au site de Shuqba à Oadi-en-Natouf en Cisjordanie Premières expériences de sédentarisation.
• Culture issue de la culture paléolithique du Kébarien
• Suivie par la première culture néolithique, le précéramique A

Pré-céramique A&B

• juste après Natoufien, pas de céramique
• attestée sur le site de Jéricho
• premières céréales cultivées = blé, orge
• vers -8000, première "ville" du levant à Jericho, entourée d'un mur de pierre, hébergeant 2 à 3000 personnes et disposant d'une grosse tour de pierre.
• la phase la plus ancienne du site de Göbekli Tepe est attribuée au Pré-céramique A ou B

Gobekli Tepe

Site archéologique du Sud-Est de l’Anatolie, considéré comme le plus ancien temple connu.
• construit et occupé par des chasseurs-cueilleurs. Pas d’animaux domestiqués, uniquement céréales sauvages
• ensemble monumental en pierre, datant d’au moins 70 siècles avant les premières pyramides. Construit sur une butte artificielle. Enceintes circulaires de monolithes. Supportaient peut-être une toiture.
• sans doutes lieu de rassemblement de clans, échanges, rites et fonction religieuse. Nombreux animaux totémiques sculptés, temple chamanique
• abandonné vers -8.000, volontairement enfui sous les gravats au moment de l’apparition de l’agriculture.

Ain Ghazal

• occupé pendant la période du Pré-Céramique B, c’est un de plus grand site préhistorique du Moyen Orient et réputé pour la découverte de nombreuses statues anthropomorphes en plâtre.
• plâtre renforcé par une armature de cordes en fibres tressées qui devait permettre à la statue de tenir debout. Une 30aine de statues découvertes
• la surface du plâtre est lissée sauf le crâne qui devrait recevoir une perruque
• premières sculptures anthropomorphes de grand taille du Proche-Orient

Grèce néolithique

• La révolution néolithique se diffuse en Grèce à partir de 7000BC depuis l'Anatolie au travers les îles de la mer Égée.
• Période Pré-céramique jusque 6500BC, puis différentes phases jusqu'à l'arrivée des métaux depuis l'Asie mineure vers 3200 BC
• Sites: Sesklo, Dimini

Culture de la céramique cardiale

• Céramique cardiale: Caractérisée par la production de céramique à décors imprimé, réalisée dans l’argile fraiche à l’aide d’un coquillage, le Cardium
• A ce jour aucun village n’a été découvert, encore éleveurs nomades. Par contre habiles navigateurs.

1525 estonie néolithique

• 4500 BC : Le climat s'adoucit, les feuillus remplacent petit à petit la toundra. Les premières poteries en argiles complètent l'outillage en pierre et os de la culture de Kunda => culture de Narva (extrème est du pays)
• 4000 BC: Apparition des céramiques à peignes, qui semblent caractéristiques des peuples de langue finno-ougriennes (présentes en Finlande et dans l'Oural) => ancêtres directs probables est populations estonniennes
• Vague d'immigration de population de la culture des céramiques cordées, introduisent l'élevage et l'agriculture. Premières fermes. La lange de ces derniers habitants ne s'imposent néanmoins pas dans le nord mais en Lettonie et + au sud.

,

Culture de Yangshao

Première culture du Néolithique Confluent du Fleuve Jauve et du Wei. Site de Banpo Constructions rondes semi enterrées Agriculture basée sur la culture du millet céramiques élaborées, décorées, peintes. habitat semi enterré, rond ou carré

, ,

Néolithique en Belgique

• Atteint la Belgique entre 5200 et 4900, Cardiaux migrant du Sud, Rubanés migrant de l'Est
• Spienne, mines de Silex

,

Civilisation des Cyclades

Culture de l'âge du bronze dans les îles des Cyclades
Apogée entre 2800-2300BC
• Agriculture & élevage: blé, vignes, olivier; élevage moutons, chèvres; pêche
• Marins & commerçants; routes commerciales vers la Grèce continentale et la Crète
• Outils d'obsidienne pour travailler le marbre; bronze primitifs, étain tardif
• ART: Idoles cycladiques, typique de la culture de Kéros-Syros (cycladique II - 2800-2300BC) - Type le plus caractéristique = statue debout, bras croisés - Les statuettes disparaissent progressivement à la période suivante (culture Phylakopi) mais la poterie se développe fortement
• Vers la fin de la période, les habitant abandonnent les bords de mer pour occuper le centre des îles, en hauteur et fortifiées. Peut-être lié au développement de la piraterie.

,

Premières dynasties

• A la fin du 4ème millénaire, les communautés agraires le long du Nil s'organisent en 2 royaumes: Haute-Egypte au sud, Basse-Egypte au Sud.
• Premiers pharaons légendaire: Narmer unifie les 2 royaumes, son successeur Nemes (ou une autre identité du même pharaon) fonde la capitale Memphis
• Les premières dynasties portent déjà les caractéristiques de la civilisation égyptienne: écriture hiéroglyphique, religion, mommification

,

Sumeriens

• Avec le développement des techniques agricole (irrigation, charrue), la productivité augmente et permet la production de surplus alimentaire. Ceux-ci sont redistribués et permettent l'émergence de classes non-paysannes, artisans, commerçants, prêtres, fonctionnaires...
• A partir de 3000 BC développement des premières cités-états en Mésopotamie, Ur, Uruk, Eridu

, ,

le roi Scorpion

EGYPTE ANTIQUE : le roi scorpion est un roi de la période pré-dynastique dont le portrait accompagné d’un scorpion est représenté sur une gigantesque massue en pierre provenant d’Hiérakonpolis. Son existence est néanmoins controversée.

,

mégalithes de Wéris

Ensemble de Mégalithes du néolitique final

,

Culture de Longshan

Culture du Néolithique tardif Bassin inférieur et moyen du Fleuve Jaune. Fine céramiques noire

,

Ancien Empire

• considérée comme l'âge d'or de la civilisation egyptienne antique, longue période de stabilité
• principaux pharaons: Djoser, Chéops, 
• capitale Memphis
• construction des grandes pyramides pendant la IVème dynastie

,

Moyen Empire

• après la première période intermédaire (VII à Xe dynasties)
• Montouhotep II pacifie et réunifie le pays 
• capitale Thèbes
• principaux pharaons : Montouhotep II, Sesostris I et II

,

Djeser

• bâtisseur de la pyramide à degrés de Saqqarah
• renforce l'administration de l'Etat
• maîtrise de la péninsule du Sinai, riche en ressources minières

,

Imhotep

• Vizir et architecte du roi Djéser, médecin et philosophe.
• architecte du complexe funéraire de Saqqarah et de la pyramide de Djeser

,

Akkadiens

• 2340 -2284 BC Sargon d’Akkad fonde la ville d’Akkad et étend son royaume jusqu’à la Méditéranée. Le commerce est très développé, le long des fleuves, ver la méditérannée, la mer d’Arabie et l’Indus.
• vers 2200, effondrement de l’empire akkadien. La Mésopotamie se redivise en principautés indépendantes.
• 2040 Etat du prince Goudéa, cité de Lagash, la plus prospère. Un seul succès militaire contre les Elamites mais connu comme batisseur.. Emergence d’un nouvel empire fort, centré à Our mais moins durable. Basé sur une bureaucratie importante, imposant justice, administration et fiscalité.
 

,

Civilisation minoenne

La civilisation minoenne dominera la méditerranée autour de -1500.
• Palais de Minos à Cnossos, détruit à plusieurs reprises par tremblements de terre et reconstruit jusqu’en -1370 (destruction définitive par incendie).
• Art crétois = Art Minoen : référence permanente à la nature, aux animaux et gens. Langage artistique varié et libre de préjugés.
• 1ers palais: -2000 à -1700. Architecture: Palais dont les pièces s’articulent autour d’une cour rectangulaire.
• Céramique : blanc, orangé et lie-de-vin. Vase « coquille d’œuf » tellement les parois sont minces. Motifs = schématisations ornementales.

, ,

Royaume Elamite

• S'étend du IVème millénaire au Ier millénaire BC, dans la région de Suse et Ashan
• Histoire associée à la Mésopotamie voisine
• Au cours du IIème millénaire, arrivée de peuples d'Asie centrale parlant vieux-persan (indo-européenne)
⇒ Statue de la déesse Narundi, Suse, XXIIème BC @ Musée du Louvre

Culture d’Unetice

• fait suite à la culture campaniforme (mais n'en dérive pas) et précède la culture des tumulus
• Site éponyme de Unetice près de Prague
• Habitat: généralement en haut de collines, villages entourés par des pallissades de bois , maisons longues de 5 à 10 m, parfois plusieurs pièces, de murs de bois ou de torchis, sol recouvert de plancher de bois et de terre battue.
• Inhumation: corps en position contractée, visage tournés vers l'est, parfois avec offrandes. peu de marques de richesses ou de hiérarchie sociale.
• Apparition d'autres modes funéraires: inhumation en jarre, cercueils en bois ou tumulus
• Economie : élevage de mouton, porc et bœuf - chasse du cerf et du sanglier - présence du cheval domestique - agriculture avec usage de l'araire en bois et parfois un soc de pierre polie
• Echanges de métaux avec toute l'Europe centrale (mines de cuivre de Slovaquie, étain de Bohême et or de Transylvanie), exportation de haches, poignards, bijoux

Age du bronze estonien

• Des objets en bronze sont importés du sud mais aussi de Scandinavie avec laquelle un courant d'échange se met en place grâce aux progrès de la navigation. Apparition de sépultures de type scandinave (sarcophages ronds ou ovales)
• Culture de l'orge, utilisation de la charrue, les population s'installent dans les terres et non exclusivement le long des rivières et du littoral

,

Hammourabi

• Redoutable politique, il a usé autant de diplomatie que de moyens militaire pour asseoir sa conquête. Il est reconnu comme conquérant, administrateur et lettré. Il s’occupe de tout, fixation de prix et des salaires, entretien et développent des réseaux de routes, irrigation, art, science, médecine,....
• Développement de Babylone (temples, canaux, commerce).
• Ecriture du Code d’Hammourabi, base législative pour de très longues années.
• Code d’Hammourabi @ Louvre. Le haut de la stèle est orné d’un bas-relief représentant les principales divinités, dont Shamash, ainsi qu’Hammourabi, une main levée en signe de dévotion. Le code est gravé en caractères cunéiformes dans des cases disposées en colonne autour de la stèle.

Civilisation de Mycènes

• Emerge au XVIème AC, d’influence crétoise, dont le centre est Mycènes, ville la plus importante du Péloponnèse. 
• L’empire Minoen décline suite à une série de catastrophes naturelles et laisse émerger l’empire Mycénien.
• Ils conquièrent la Méditerranée et gagnent l’Asie Mineure ou ils entre en lutte avec les royaumes locaux : destruction de Troie.
• Malgré une culture homogène, il n’y a pas d’unité politique.
• L’économie est basée sur l’agriculture, l’élevage et le commerce en Méditerranée. La religion vénère la grande déesse mère et le culte des héros royaux dont s’inspireront les futurs grecs.
• La civilisation disparaît au XIIème AC suite à des différends internes et à de probables invasions.

,

Nouvel Empire

• après la seconde période intermédaire (XIII à VIIe dynasties, hyksos)
• Ahmosis réorganise le pays 
• capitale Thèbes
• principaux pharaons : Ahmôsis, Amenhotep, Thoutmôsis, Hatchepsout, Akhenaton, Toutânkhamon, Ramsès, Séthi

Cones rituels en or

• le cône d'Aventon (France) vers -1000 BC
• le cône de Schifferstadt, -1400 à -1300 BC
• le cône d'Ezelsdorf (Allemagne), -1000 à -900 BC
• le cône de Berlin (Allemagne), -1000 à -800 BC
Sans doutes parties d'un couvre-chef rituel lié à un culte du soleil

Grèce: âges sombres

Age du fer en Grèce
• Effondrement de la civilisation mycénienne
• Arrivée vraisemblable de pillard du Nord-Est (Doriens)
• Disparition de l'écriture, baisse de la production artistique, uniquement céramique

,

Culture de Villanova

Culture du nord et du centre de l'Italie, une des premières culture de l'âge du fer.
• divisée en 2 phases: proto-Villanovien, (Villanova I), 1100 BC à 900BC et Villanova II 900BC à 700BC
• nom venant du site majeur de fouilles de Villanova di Castenaso près de Bologne
• suit la culture du bronze de Terranova et précède ou donne naissance à la civilisation étrusque
• par ses similitudes, pourrait-être associée avec la culture des champs d'urne
• introduit la métalurgie du fer dans la péninsule italienne
* principales caractéristiques:
  - incinération des défunts dont les cendres sont placées dans des urnes biconiques
  - production d'un type de céramiques particulières de couleur noire dite bucchero
  - Au début de la période, la culture de Villanova est attestée dans toute la péninsule italienne mais plus concentrée dans la région de l'actuelle toscane.
  - la 2ème période atteste des contact + importants avec la civilisation grecque, et du commerce avec le nord au travers de la route de l'ambre
  - à partir du VIIIème, + de commerce, niveau de vie + élevé, tombes + décorées, accumulation de biens. sans doute classe dirigeante. mais peu de trace de guerriers. Peuple pacifique ? ou rites différents pour les guerriers
  - transition vers la période étrusque par phase "orientalisante". Pas de changement ethniques radicaux, pas d'invasion par la force ou domination d'une nouvelle ethnie dominante mais transformation progressive par stimuli externes.

Age du fer estonien

• 1000 BC : Les premiers oppida apparaissent traduisant l'insécurité liées à l'augmentation des richesses
• 500 BC : Premiers objets en fer, armes et bijoux, importés du Sud
• Artisanat local vers le 2ème siècle BC, l'influence de l'empire romain commence à apparaitre, échange favorisés par la route de l'ambre, résine très commune le long de la côte baltique et prisée à Rome
• les oppida et caches d'armes augmentent, les villages se multiplies, l'agriculture s'étend sur des territoires défrichés

Culture de Hallstatt

• La métallurgie du fer apparaît d'abord dans le sud de l'Allemagne, l'Autriche et d'Est de la France et se diffuse dans toute l'Europe en moins d'un siècle.
• Emergence d'une aristocratie guerrière basée sur l'usage de l'épée et la possession de char d'attelage.
• Cette période de prospérité économique semble avoir été relativement stable sur le plan politique.
• Vers -700, les tumulus réapparaissent, sans doutes liés à des changements religieux et une dégradation économique. Multiplication des Oppida, petits sites fortifiés.
• Première mentions des Keltoï dans les sources grecques pour désigner les peuples vivant au nord des Alpes.

,

Fondation de Rome

D’après la légende, Romulus fonde la ville en 750 avant JC. C’est à partir de cette date que les romains comptent les années La légende est raportée par Tite-Live dans son Ab Urbe Condita

Homère

• son existence historique n'est pas avérée mais on lui attribue l'Iliade et l'Odyssée, les deux premières oeuvres de la littérature occidentale.
• la tradition le décrit comme aveugle (caractéristique fréquente des poètes grecs) et originaire d'une ville d'Ionie
• L'iliade et l'Odyssée lui sont attribuées depuis le VIème siècle av JC


,

Sargon II

• Le règne de Sargon II est l'apogée de l’empire assyrien. Le début de son règne est marqué par de nombreuses campagnes militaire visant à mater des rebellion et à étendre son pouvoir.
• Il dépose le roi Hititte Karkémish en -717, envahit l’Urtaru en -714 , est proclamé roi de Babylone.
• Sur le plan intérieur, il perfectionne l’organisation du royaume, crée la bibliothèque de Ninive, favorise le commerce, rénove les systèmes d’irrigation.
• Il fonde sa capitale à Doûr-Sharroukîn (actuelle Khorsabad) en -717

Période archaïque

Développement des CITÉS
• la tradion fixe à -776 les 1ers JEUX OLYMPIQUE
• une nouvelle ECRITURE apparait, empruntée aux phéniciens
• naissance des cités et expansion coloniale: pas de grands royaumes mais de petites cités-Etats gouvernés par un ROI, chef de guerre et juge. Les grandes familles ont le pouvoir lié à la propriété terrienne
• la royauté fait progressivement place à un pouvoir ARISTOCRATIQUE (cf 3 archontes à Athènes)
• le commerce et l'artisanat se développent
• crise paysanne lié à la pauvreté des populations exploitées, hausse démographiques dans les villes et exodes migratoire, création de colonies et de comptoir tout autour de la Méditéranée (Sicile, balkans, asie mineure...)
• développement des arts, architecture des temples, lyrisme, céramique...

, ,

Rome : la monarchie

• Les rois (sauf Romulus) sont choisis à vie par les Gens (Senes et Patres Familiarum réunis en Sénat)., confirmés par les Comices Curiates (3 tribus de 10 Curies) et par les augures.
• A partir du 4ème roi, la charge devient héréditaire. On ne connait pas bien la véritable autorité du roi vs les assemblées. Mais le roi a un pouvoir divin fort (seul à pouvoir effectuer l’auspice) lien entre les dieux et les hommes. Il nome aussi les fonctionnaires, membres du sénat et préfet de Rome (celui qui a le pouvoir sur Rome lorsque le roi n’y est pas)
• Attributs : chaise curule, toge pourpre, sceptre, couronne d’or, accompagné des licteurs portant des faisceaux, symboles de justice. Le roi se déplace en char.

Grèce l’âge d’or

naissance de la démocratie  

Kouros

• D’influence égyptienne, les Kouroi sont pratiquement toujours debout avec les bras sur le côté et les poings serrés, bien que quelques uns aient un bras tendu pour tenir une offrande.
• Ils ont toujours la jambe gauche légèrement en arrière. Cette pose était également répandue dans la statuaire égyptienne.
• Les Kouroi sont toujours nus, portant tout au plus une ceinture et parfois des bottes. Leurs visages montre l’influence culturelle de la Crète : ils portent des cheveux longs tressés ou ornés de perles à la mode crétoise et leurs yeux ont parfois l’aspect égyptien typique, qu’a copié l’art crétois.
• Les Kouroi moins anciens montrent des poses plus naturelles et leur coiffure devient plus typique de la Grèce. Les Kouroi représentaient toujours des jeunes hommes, de l’adolescence au début de l’âge adulte.
• Dans les cimetières, ils montraient le défunt comme le type idéal de la masculinité.

Guerres médiques

Opposent une coalition de cités grecques à l’empire perse

,

Empire Assyrien

• Après la chute de la IIIème dynastie d’Our, les princes assyriens tentent d’imposer leur pourvoir. Shashi-Addad abbat Akkad mais ne parviens pas à fonder un empire durable. Les autres cités continuent de guerroyer et c’est finalement Babylone, grâce à la tenacité, la prudence et l’habileté d’Hammourabi, fils d’un roi de Bablylone, qui s’impose.  Indépendance des Assyriens de Sumer. Ils occupents toute la Haute-Mésopotamie jusqu’en Anatolie
• 1792-1750 Règne d'Hammourabi
• 1594 conquête par les Hittites suivi des Kassites qui introduisent des éléments féodaux ainsi que la propriété foncière
• 1124-1103 Règne de Nabuchodonosor Ier. Remporte une victoire décisive sur les kassites et ramène de Suse la statue de Mardrouk pour la réinstaller à Babylone et lui rendre un peu de sa gloire passée.
• 721-705 Règne de Sargon II et apogée de l'Empire assyrien
• 669 - 627 Règne d'Assurbanipal
• 612 Prise de Ninive par les Mèdes et effondrement de l'empire

, ,

Empire Achéménide

• Premier empire perse à s'étendre sur une grande partie du moyen-orient.
• Achéménès, existance controversée, chef d'un clan perse installé dans le nord de l'Iran. Tributaires de Assyriens.
• 559 - 530 BC. Cyrius II. défait Astyages le Mède et prend Babylone en 539. Son fils Cambyse II (530 - 522) étend sa domination sur l'Egypte.
• Darius Ier (521 - 486) continue l'expansion à l'ouste vers la Lybie et à l'Est vers l'Inde. Il tente l'invasion de la Grèce mais est repoussé par les cités coalisées.
• Xerxes (486 - 465) retente l'aventure mais sans plus de succès mettant fin aux tentatives d'expansion de l'Empire
• Au 4ème siècle, l'empire commence à souffrir de son étendue, se fragilise et est la proie de révoltes et invasions. Il tombe sous l'invasion d'Alexandre le Grand qui défait Darius III en 330 BC

, ,

Belgique celtique

• Occupation par des population d'origine celtique à partir de 800 BC
• 
ill. Torque en or, Ier BC, Frasnes-lez-Buissenal, exp. New York, Metropolitan Museum of Art

Bataille de Marathon

Les Athéniens repoussent à Marathon une tentative d’invasion des perses.
Selon la tradition, un messager dénommé Philippidès court annoncer la victoire aux habitants d'Athènes. Il meurt d'épuisement à l'arrivée, après 4 heures de course, en prononçant le mot : «Nenikamen» («Nous avons gagné»). Son souvenir est à l'origine de l'épreuve la plus prestigieuse des Jeux Olympiques de l'ère moderne, le marathon, une course de 42,195 km (cette distance a été fixée définitivement lors des Jeux de Londres en 1908).

Sac de Rome

D'importants groupes celtiques passent les Alpes, traversent le Pô et occupent l'Etrurie.
Une armée (conduite par 'Brennos' pénètre à travers les Apenins jusqu'à Clusium (Chiusi) dont ils font le siège.
Les ambassadeurs de Rome (contrairement aux usages sacrés) prennent part à la bataille aux côtés des Clusiniens et auraient même tué un chef gaulois. Acte sacrilège, refus de livrer les coupables -> expédition punitive contre Rome (pas de saccages en route).
juillet 387: L'armée romaine au bord de l'Allia, petit confluent du Tibre, 15km au nord de Rome. Défaite sanglante des romains. Les rescapés se réfugient entre autre à Véies, récemment conquise. Rome est sans défense. La pluspart des habitants évacuent (Vestales à Caere avec els objets sacrés). Les notables, prêtres et sénateurs se retranchent sur le Capitole.
Prise de Rome 3 jours plus tard.
Siège du Capitole ~7 mois
Négociation d'une rançon. Camille et ses troupes arrivent (ou des renforts de Caere) et chassent les gaulois.
Les sources divergent sur ce point, sans doutes (cf Polybe) attaque des Vénètes sur le territoire gaulois -> repli de ceux-ci.

Bataille des Thermopyles

Battus par les Grecs à Marathon, les Perses le sont une deuxième fois à Salamine, dix ans plus tard, le 22 septembre de l'an 480 avant JC
• Le «Rois des Rois» Xerxès a traversé avec son immense armée le détroit qui sépare l'Asie de l'Europe. Dans le défilé des Thermopyles, 300 Spartiates, sous le commandement de Léonidas, se font tuer jusqu'au dernier pour donner aux autres Grecs le temps de se préparer à la guerre.
• Face aux Perses, la Grèce semble défaite. Mais c'est compter sans Thémistocle. Chef d'Athènes, il a fait construire une flotte de guerre et entend s'en servir. À l'approche des Perses, Thémistocle convainc les Athéniens d'abandonner leur ville. Femmes et enfants se réfugient dans la ville voisine tandis que les hommes embarquent sur les navires.
• L'armée perse brûle Athènes cependant que la flotte de Xerxès, forte d'un millier de navires, mouille non loin de là. Les 380 navires athéniens se tiennent à l'affût dans le détroit qui sépare l'Attique de l'île de Salamine.. Thémistocle envoie son esclave auprès de Xerxès. Se faisant passer pour traître, l'esclave assure que les Grecs se disposent à fuir.
•  La flotte perse se déploie à l'entrée du détroit pour cueillir les fuyards mais au petit matin, la flotte athénienne, nullement impressionnée, se rue sur elle. Alors s'engage pour Athènes le combat de la dernière chance : «Allez, enfants des Grecs, délivrez vos enfants et vos femmes, les sanctuaires des dieux de vos pères et les tombeaux de vos aïeux : c'est la lutte suprême !» (Eschyle - Les Perses).
• Après la déconfiture de sa flotte, Xerxès se hâte de rejoindre l'Asie.

, ,

Athéna accompagnée d’une chouette

MYTHOLOGIE GRECQUE - Athéna est la déesse grecque de la sagesse et de la guerre
• La Chouette Chevêche, ou Chevêche d'Athéna, est l'attribut d'Athéna ainsi que le symbole de la ville d'Athène
• On la retrouve sur les monnaies antiques de la ville ainsi que sur la pièce actuelle d'un euro grecque
• Par son association avec la sagesse et la connaissance, elle figure somme logo pour nombreuse sociétés et associations
• La chouette accompagnant Athéna serait Nyctimène, la fille du roi de Lesbos qu'elle transforma en chouette suite au viol de son père

Vase en terre cuite grec à figures rouges, daté entre 490 et 480 av. J.C.New York, Metropolitan Museum of Art

Périclès

• issu d'une illustre famille aristocratique athénienne
• éduqué par des maîtres tel Anaxagore et Zénon
• intègre très jeune la politique et le parti démocratique
• remarquable éloquence
• renforce la démocratie, réduit l'autorité de l'Aréopage
• entame de grands travaux, tel le Parthénon avec Phidias
• politique très ferme avec les opposants, nombreuses révoltes, guerres du Péloponnèse
• atteint de la peste, meurt au début de la seconde guerre du Péloponnèse

,

Socrate

- 470 naissance près d'Athènes, famille modeste
- 435 commence à enseigner, questionner, toujours gratuitement
- 431/-422 sert comme HOPLITE dans les guerres du Péloponnèse contre Sparte
- 415 mariage avec Xanthippe
- 399 procès et CONDAMNATION pour impiété et corruption de la jeunesse. Mort par empoisonnement à la cigüe
OEUVRE
• enseignement oral, pas d'écrits, uniquement transmis par ses disciples, Xénophon, Platon...
• MAÏEUTIQUE, art d'accoucher les esprits, faire découvrir soi-même ses connaissances
• Autocritique, indépendance d'esprit, remise en cause des certitudes, refus du dogmatisme, non conformisme
• Affirmation de la suprématie de la vertu sur la vie, de l'esprit sur le corps

Culture de La Tène

• du nom d'un site de fouilles près de Neuchâtel contenant de nombreuses armes et parures remarquables.
• phase d'expansion vers l'Est et la Méditérranée. Ils sont à Rome en -390, envahissent la Bulgarie, la Grèce, rencontrent Alexandre sur les bords du Danube. Leur présence est attestée jusqu'en Syrie.
• la maîtrise de la métallurgie du fer confère aux celte une supériorité militaire qui leur a permis leur rapide expansion. On distingue la longue épée (par la suite transmise aux germains), la cotte de maille, la fronde et la lance.

, , ,

Guerre des Gaules

• Campagnes militaires par le armées romaines de Jules César qui mèneront à la conquête des gaules

, , ,

Grand masque de Blicquy

• Découvert dans le sanctuaire gallo-romain de Leuze-en-Hainaut (Ville d'Anderlecht)
• Style romain fortement influencé par l'esthétique celte
• Daté du Ier siècle BC
• Conservé à l'archéosite d'Aubechies-Beloeil, classé comme Trésors par la Fédération Wallonie-Bruxelles en 2019

, , ,

Auguste

• Avec Marc Antoine et Lépide, fonde le second triumvirat contre les assassins de César. Après leur victoire, le triumvirat est dissout pour cause d'ambitions personnelles
• en 31 BC, victoire à Actium contre Marc Antoine. Restaure les institutions républicaines mais conserve son pouvoir autocratique
• en 27 BC, reçoit du sénat le titre d'Auguste
• Pax Romana, période de stabilité de l'Empire naissant, malgré de nombreuses conquêtes et des annexions importantes (Egypte, Dalmatie, Pannonie, territoires en Afrique, Hispanie...)
• Meurt en 14 AD, à 75 ans. Son beau-fils Tibère lui succède

, , ,

Tibère

• 

,

Jesus Christ

• issu d'une famille juive de charpentier de Nazareth en Galilée, province romaine
• commence à prêcher vers ses 30 ans, appelle à la réforme du Temple, l'amour du prochaine devant prendre le pas sur la stricte observance de la religion
• suivi par des disciples de plus en plus nombreux, il est la cible des conservateurs juifs
• il est arrêté et exécuté en 33 par l'autorité romaine mais ses disciples poursuive la diffusion des ses idées

, , ,

Claude

• 

, ,

Occupation de la bretagne

Sous le regne de l'empereur Claude, quatre légions débarquent en Bretagne. Malgré la résistance des chefs locaux, la domination romain s'étend jusqu'aux limites de l'Ecosse. La Bretagne restera romaine jusqu'en 410

, , ,

Néron

• 

, , ,

Révolte de Boudicca et les Icènes

• Sous le règne de Claude, les Icènes se révoltent en Bretagne
• A la mort du roi de ceux-ci, le gouverneur romain décrète que la reine Boudicca, son épouse, ne peut pas hériter des ses terres et que celle-ci reviennent à Rome
• Boudicca lève une armée et marche sur Camulodunum (Cochester). Pendant que le gouverneur est en campagne au pays de Galles, les Icènes ravagent les villes romaines, dont Londres.
• Mais les Icènes sont finalement vaincus par les légions romaines, 80.000 ont supposément péri et la reine fut capturée et tuée.

,

Belgique Gallo-romaine

• Gaule Belgique, Province romaine de Gallia Belgica, l'une des 4 provinces de Gaule créée par Auguste (avec aquitaine, lyonnaise et narbonnaise). Belgique, Aquitaine et Lyonnaise sont réunies dans une assemblée commune, le Sanctuaire des trois gaules à Lyon
• En 84 création de la Germanie Inférieure
297, sous Dioclétien, divisée en 3 provinces, Belgique première (Trèves) Belgique Seconde (Reims), Séquanaise (Besançon)

,

Hypatie d’Alexandrie

• fille du mathématicien Théon d'Alexandrie
• enseigne puis dirige l'école néoplatonicienne d'Alexandrie
• non chrétienne mais très tolérante
• conseillère et amie du préfet d'Egypte Oreste, en conflit avec l'évêque d'Alexandrie, Cyrille d'Alexandrie
• en 415 elle est assassinée par un groupe de dévots chrétiens (Parabolani)
• son martyre aurait influencé la légende de Catherine d'Alexandrie, martyre chrétienne
• au XVIII devient une icône de la lutte contre le catholicisme, puis au XXème du féminisme
--- Portrait d'Hypatie, Jules Maurice Gaspard, 1908

, ,

Invasion des Francs

• Dès le IIIe siècle la pression se fait plus forte sur la frontière de l'Est. Attirés par les terres fertiles, des Germains franchissent le Rhin et s'engagent à protéger les frontières. Ils rejoignent les légions et forment une grande partie des troupes romaines
• Une première ligue de peuples germaniques se fonde au IIIe pour résister aux peuples germains voisins, conquérir de nouveaux territoires et tenter de franchir les limes. Elle apparait sous le nom d'Alamans dans les textes romains.
• Une autre ligue se forme plus au nord, le long du Rhin, la ligue franque, d'abord constituée des peuples Chamaves, Chattuaires, Bructères et Saliens, la ligue comprend aussi les Tongres déjà installés en Belgique, auxquels contribuent les Sicambres. Ensuite rejoint par d'autres.
• IVe plusieurs invasions repoussées par l'armée romaine, mais de nombreux francs sont intégrés à l'armée romaine
• Ve. Sous la pression des Huns, Vandales, Wisigoths et Burgondes migrent vers l'ouest. Hivers 405 et 406, Thin gelé permet la traversée facile du fleuve
• Francs Saliens (au Nord) défendent la province de Germanie sup. se rallient à l'usurpateur Constantin III. Se regroupent en un royaume, gouvernés par Clodion le Chevelu (420-450). S'emparent de Tournai, sont battus par Aedius qui leur accorde néanmoins un foedus (cité alliée) autour de Tournai
Francs Rhénans occupent la rive gauche du Rhin dans la région de Cologne, Trèves, Mayence. 496 écrasent les Alamans avec l'aide de Clovis qu'ils reconnaissent comme roi en 508

,

# 401 – Les troupes d’Alaric envahissent l’Italie

Attila

• né vers la fin du IVème dans le plaines du Danube. Neveu des rois Huns Ruga et Octar. Les huns dominent l'Europe centrale
• 434, mort d'Octar, Attila et son frère prennent le pouvoir. vers 445 Attila fait assassiner son frère et reste seul roi
• 447 offensive sur Constantinople ou règne Théodose Ier. Victoire d'Attila mais il ne prend pas la ville et obtient un énorme butin. Attila se tourne alors vers l'Occident
• 451 campagne des Gaules à la tête d'une armée de peuples alliés et contre les troupes romaines d'Aetius et ostrogothes de Théodoric. Les troupes d'Attila pillent Metz et Reims mais sont défaites à la bataille des champs catalaunique dans les plaines de Champagne
•  452 Attila passe les Alpes et menace Rome. Il ne la prend cependany pas et se retire à nouveau avec un énorme butin.
•  meurt dans son sommeil en 453, peut-être assassiné. Son empire se disloque dans les conflits de succession
--- Les Huns menés par Attila, déferlant sur l'Italie, vus par Ulpiano Checa y Sanz (1887).

, ,

Mérovée

Roi des Francs
• Aurait régné de 448 à 457.
• A donné son nom à la dynastique mérovingienne
• Existence non attestée, pourrait-être légendaire
• Aurait commandé les francs lors de bataille des Champs Catalauniques contre Attila en 451

3500: estonie grandes invasion

Estonie : période des grandes invasions L'effondrement de l'empire romain et les grandes migrations européennes se font aussi sentir Généralisation des structures fortifiées, simplification des sépultures, nombreuses armes Augmentation des contacts avec les Slaves issus des régions de Pskov et Novgorod

, ,

Childéric Ier

Roi des Francs
• A régné de 457 à 481
• 1er roi attesté de la dynastique mérovingienne
• La légende en fait le fils de Mérovée
• Vers 460 il épouse Basine, princesse de Thuringe. Clovis naît de ce mariage en 466
• Son tombeau à Tournai fur découvert en 1653. Il contenait de nombreux bijoux dont les 300 abeilles en or

, , ,

abeilles de Childeric

300 abeilles en or furent retrouvées dans la tombe du roi mérovingien Childéric Ier

* Childéric Ier, roi des Francs de 457 à 481, père de Clovis
* Le trésor de nombreuses pièces d'or cloisonné fut retrouvé dans sa tombe au XVIIème siècle dont 300 abeilles (ou cigales?) qui ornaient son manteau. La majorité du trésor fur volé en 1831 pour être fondu. On ne retrouva que 2 abeilles jetées dans la Seine.
* Napoléon Bonaparte reprit l'image de l'abeille comme emblème de la royauté à la place de la fleur de Lys

,

Waltrude de Mons

Waltrude ou Walteltrude ou Waudru, Sainte patrone de Mons Née en 612, dans une famille haute aristocratie franque, son père, Walbert, maire du Palais de Clotaire II (584-629). Sœur de Aldegonde de Maubeuge Epouse Madelgaire, comte de Hainaut, dont elle a 4 enfants Après l’éducation...

,

Gertrude de Nivelles

• fille de Pépin de Landen (maire du palais de Dagobert Ier)  et de Itte Idoberge. A la mort de Pépin, sa mère transforme le château familial en monastère dont elle devient abbesse. Gertude le succède peu après. Elle se lie d'amitié avec les moines irlandais Saint Feuillien et Saint Ultan qui l'aident dans l'étude des écritures.
• A partir de Nivelles, son culte s'étend dans le Brabant, les Pays-Bas et toute l'Europe, elle devient sainte patronne des voyageurs. Une légende rapporte qu'elle protégea des moines irlandais partis en mer qui firent disparaître un monstre marin en l'invoquant. De cette même légende, elle est invoquée plus tard pour protéger des rats et des souris avec lesquelles elle est souvent représentée dans l'iconographie. Elle est aussi associée au chat qu'elle protège. 

,

Gudule de Bruxelles

• Selon l'hagiographie, fille du duc Lotharingien Witger et de Sainte Amalberge de Maubeuge, passe sa jeunesse auprès de Gertude de Nivelles, sa marraine. A la mort de celle-ci, retourne dans son château de Moorsel. Chaque jour elle se rend à Eglise du Saint-Sauveur pour prier mais le diable en chemin éteint systématiquement sa lanterne pour qu'elle s'égare. Et un ange lui est envoyé pour la rallumer.
• En 1047, ses reliques sont transférées dans l'Eglise Saint-Michel qui deviendra la cathédrale Saint-Michel-et-Gudule 
• illustration: gravure du livre d'heure Van Reynegom, XVe

3800 Estonie période viking

Estonie : Période Viking Période d'expansion des peuples vikings comme ailleurs en Europe Les varègues développent l'axe commercial vers Byzance et le monde arabe Sur la route ils fondent les cités etats de Kiev et Novgorod embryon de la Russie Suivant la route inverse, les premiers moines byzantins remontent évangéliser les peuples de la région et fondent les premiers monastères A partir de 1050 des marchands allemands viennent concurrencer les marchands scandinaves. Premiers écrits sur la région décrivent de nombreux raids, des scandinaves et russes mais aussi des estoniens vers ces territoires limitrophes.

,

Charlemagne

Roi des Francs, sacré empereur d'Occident
• Fils de Pépin le Bref
• Roi des Francs à partir de 768
• Nombreuses campagnes militaires lui permettent d'agrandir son royaume, contre les Saxons, les Lombards, les musulmans du sud de l'Espagne
• Sacré Empereur d'Occident à Rome en 800 par le pape Léon III, titre qui n'avait plus été attribué depuis la chute de Rome
• Réformateur, développe la culture, protège les arts et les lettres
• Dans la tradition successorale germanique, prévoit de son vivant le partage de son empire entre ses 3 fils.
• Décède en 814 à Aix-La Chapelle

,

Lothaire Ier

• fils de Louis Ier dit le Pieux, petit fils de Charlemagne
• Roi d'Italie et de Lotharingie (843 à 855)  
• Après sa mort, ses oncles se disputent le royaume. Plusieurs morcellements et réunifications, oscillations entre influences françaises et germaniques.

,

Traité de Verdun

Le traité de Verdun divise l'empire de Charlemagne entre ses 3 petits-fils survivants 
• Charles le Chauve hérite de la Francie Occidentale, Louis II de Germanie de la Francie Orientale, Lothaire hérite de la partie centrale qui deviendra Lotharingie
• Frontière suivant le cours de l'Escaut: à l'Ouest, sous influence française; à l'Est influence de la Lotharingie germanique

, ,

Royaume de Lotharingie

• Constitué en 855 à la mort de Lothaire Ier, partage de la Francie Médiane entre ses trois fils
• Lothaire II reçoit la Francie Médiane, de l'Escaut au Rhin, de la mer du Nord au Jura
• 911 rattaché au royaume de France de Charles le Simple. Devient le duché de Lotharingie
• 959 la Lotharingie est scindée en 2 duchés: Haute Lotharingie, duc Frédéric, future Lorraine et Basse-Lotharingie, entre Escaut et Rhin au duc Godefroid. Comtés et seigneuries quasi indépendants se développent, Brabant, Limbourg, Luxembourg, Hainaut, Namur et principauté de Liège

,

Charles de Basse-Lotharingie

 Duc de Basse-Lotharingie de 977 à 991 et prétendant au royaume des Francs de 987 à 991

Orion et le scorpion

MYTHOLOGIQUE GRECQUE : Orion est un chasseur géant qui fut tué par un scorpion. Il existe différentes versions du mythe mettant en scène Héra, Artémis ou Gaia. Version Artémis: Orion et Artémis chassent souvent ensemble mais Orion épris d’Artémis essaye de l’abuser. Elle invoque un...

,

Godefroy de Bouillon

Neveu de Godefroid le bossu (1058-1100) duc de Basse-Lotharingie de 1089 à 1096.
• Education à la chevalerie par son oncle Godefroid le Bossu au château de Bouillon
• A la mort de son oncle, l'empereur de Germanie lui refuse le titre de Basse-Lotharingie. Il défend Henri IV dans la querelle des investitures qui l'oppose au pape Grégoire VII. Suite à ce soutien, il est finalement reconnu comme duc de Basse-Lotharingie
• 1095 le nouveau pape Urbain II appelle à la croisade pour libérer Jérusalem. Godefroid répond à l'appel et pour financer le voyage hypothèque le château de Bouillon au Prince-Évêque de Liège
• Départ pour la croisade en 1096
• 1099 prise de Jérusalem. La couronne de roi de Jérusalem lui est proposée mais il refuse, préférant prendre le titre d'Avoué du Saint-Sépulcre
• Il meurt en 1100 au retour d'une expédition contre le sultan de Damas. Son frère cadet Baudoin de Boulogne lui succède

,

Al-Idrissi

• né à Ceuta, partie de l'empire Almoravides vers 1100
• grandit à Cordoue, étudie à l'université de Fès
• explore une grande partie de la Méditerranée et de l'Europe
• réalise la première carte géographique et planisphère du monde
• Le "Livre de Roger" et la planisphère en argent associée sont réalisées à la demande de Roger II, roi de Sicile

,

Roger II de Sicile

• fils de Roger de Hauteville, aventurier normand conquérant de la Sicile
• 1er roi de Sicile, unifie les conquêtes normandes du Sud de l'Italie sous une seule couronne. Le royaume s'étend jusqu'au nord de Naples
• expéditions en Afrique du Nord et en Orient
• favorise le brassage culturel entre chrétiens et musulmans. Promoteur des art, des lettres et des sciences, s'entoure de nombreux érudits, dont Al-Idrissi qui réalise pour lui sa mappemonde en argent.

4300 Estonie : christianisation

Estonie : Christianisation La région est la dernière non christianisée de l'Europe (Scandinavie catholique, russie orthodoxe) Création de la Hanse Nombreuses villes sont crées dans le nord de l'Allemagne, donc Lübeck en 1158 Alliance entre Hambourg et Lübeck, rejointe par d'autres villes pour commercer avec le Gotland (union des villes wendes). L'activité marchande s'étend dans toute la baltique Intérêt commercial s'allie à l'esprit de croisade pour coloniser tous les pays baltes

5100 Estonie : ordre du glaive

Estonie : Ordre du Porte-glaive 1202, création de l'ordre des porte-glaives qui reçoit le statut de templier et s'attaque dès 1208 aux territoires voisins qu'ils baptisent Este. Après une première victoire au centre de l'Estonie suivie de différents revers, le prince évêque fait appel au roi du Danemark pour prendre la résistance en tenaille. En 1219, ils débarquent sur la côte nord ou ils fonde une forteresse à l'emplacement de la future Tallinn. Plusieurs soulèvements interviennent encore mais sans réel succès. 1236, L'Ordre Porte-glaive est défait par les lituaniens et incorporé à l'ordre des chevaliers Teutons

5100 Estonie : confederation livonienne

Estonie : Confédération livonienne 1228 confédération créée par le légat du pape comme compromis entre l'église et les chevaliers porte-glaive avancée vers l'est arrêtée par les force d'Alexandre Nevski de la république de Novgorod 1285 Reval (Tallinn) devient membre de la Hanse 1494 début du déclin de la Hanse, fermeture du comptoir de Novgorod 1523 arrivée de la Réforme Livonie est une région prospère mais en proie à des divisions et querelles internes, et faiblement défendue

,

Hadewijch d’Anvers

Béguine, poétesse mystique du Brabant Ecrits abondants datant d’environ 1240, écrits en prose, poèmes, correspondance Peu de choses connues sur sa vie, sans doutes d’un milieu privilégié du Brabant Adepte de l’Imitation du Christ, dans la pauvreté Mysticisme non intellectuel mais plus affectif, se réalisant...

, ,

Heilwige Bloemart, dite Bloemardine

Béguine de bruxelles, adepte du Libre-Esprit dans la lignée de Hadewijch d’Anvers et Marguerite Porere Fille de Wihelmus Bloemart, membre des Lignages de Bruxelles et bourgmestre en 1282 Protégée par sa famille mais aurait fait l’objet de virulentes critiques de son contemporain Jan van Ruusbroeck,...

Edouard III

Edouard III, fils d’Edouard II et de Isabelle de France. A 18 ans (1327) , il prend sa place à la tête du gouvernement et punit les meurtriers de son père. En tant que petit-fils de Philippe le Bel par sa mère, il revendique ensuite le trône de France, alors sans héritier mâle direct.
Cette succession déclenchera la guerre de Cent Ans. Génie militaire, ses batailles contre les français (Crécy, Poitiers) lui valent cette réputation.
Son fils ainé, Edouard Prince de Galle, dit le Prince Noir, décède avant lui. C’est donc son petit-fils qui sera amené à lui succéder. Parmi ses autres enfants, Jean de Gand, duc de Lancastre et Edmund de Langley, duc de York, don’t la descendance entrera en conflit lor de la guerre des Deux Roses.

,

Philippe Le Hardi

1342 – Philippe II de Bourgogne nait à Pontoise. 4ème et dernier fils de Jean II le Bon, roi de France et Bonne de Luxembourg 1356 – Doit son surnom de Hardi à la bravoure dont il a fait preuve à la bataille de Poitiers...

Richard II

• Richard II, fils du Prince Noir, né en 1367 à Bordeaux ou résident ses parents en tant que prince et princesse d’Aquitaine, il a dix ans lorsqu’il succède à son grand-père.
• Des révoltes paysannes (1388) marquent le début de son règne.
• En 1399, il est renversé par Henri IV, fils de son oncle Jean de Gand qui lui succède sur le trône
• Il meurt, probablement assassiné, sans descendance.

,

Marguerite de Flandres

Née en 1350, seule héritière de Louis de Male (Louis II de Flandres) Épouse Philippe de Rouvres en 1357 (elle a 7 ans) mais il meurt 4 ans plus tard. Dans la crainte de la voir unit à la couronne d'Angleterre, Charles V (roi de France) la propose à son jeune frère Philippe le Hardi Duc de Bourgogne. En échange de ce mariage, la Flandres récupère aussi les territoires de Lille, Douai et Orchies 1384, à la mort de son père Marguerite et son époux héritent de la Bourgogne, l'Artois, la Flandres, Rethele et Nevers A sa mort et celle de sa tante Jeanne de Brabant, son cadet Antoine de Brabant hérite du Brabant et du Limbourg. Son aîné Jean Ier dit Sans Peur, hérite de la Bourgogne et de la Flandres

, ,

Claus Sluter

Naît à Haarlem, vers 1355 Formé à Bruxelles, y est enregistré comme tailleur de pierres en 1379 1383 attaché à la cour de Philippe le Hardi 1385 s'installe à Dijon ou il fait partie de l'équipe de Champmol Son atelier est essentiellement constitué de sculpteurs originaires de Bruxelles et des Flandres 1399 il tombe malade et en 1404 se retire à 'abbaye Saint-Etienne de Dijon ou il meurt en 1406 Son neveu et héritier Claus de Werve reprend et continue son œuvre Son œuvre est caractérisée par l'expressivité nouvelle de ses personnages, physionomie traitée de manière naturaliste

, ,

Marguerite de Bourgogne

née en 1374, fille de Marguerite de Flandres et fre Philippe le Hardi 1385 mariée le même jour que son frère Jeans sans Peur, à Guillaume IV de Hainaut Ont une fille et héritière, Jacqueline de Hainaut Guillaume aussi comte de Hollande y passe la...

,

Jean Sans Peur

Jean Ier de Bourgogne, dit Jean Sans Peur, né en 1371 à Dijon. Fils ainé de Philippe le Hardi et Marguerite de Flandres 1385 épouse Marguerite de Bavière, fille d’Albert Ier de Hainaut. En même temps sa sœur Marguerite de Bourgogne épouse le fils d’Albert...

,

Robert CAMPIN

1378 - Né à Valencienne en Comté de Hainaut. Formation à Dijon Nommé en tant que peintre à Tournai, attesté comme propriétaire ce qui atteste sa réussite 1418-1432 Chef d'atelier à Tournai. A Roger vander Weyden comme élève Soutien les pro-français contre les pro-bourguignons. Plusieurs condamnations en justice Exerce plusieurs fonctions publiques, dans la magistrature, guilde des orfèvres et peintres... 1423 - condamné pour sa participation dans une révolte d'artisans 1432 - condamné pour sa liaison extraconjugale, banni de Tournai mais réhabilité contre amende par Marguerite de Bourgogne. Probablement aussi connu comme le Maître de Flemalle 

,

Philippe le Bon

Né à Dijon en 1396, fils unique de Jean sans Peur et Marguerite de Bavière. Passe sa jeunesse à Gand 1409 marié à Michelle de France, sa cousine, fille de Charles VI et Isabeau de Bavière. Eurent 1 fille qui mourut en bas âge 1419...

,

Jan Van Eyck

Né vers 1390 (sans doutes) à Maaseik, dans la principauté de Liège. Ses frères Hubert et Lambert, peintres également 1422-23 - Employé à la cour fr Jean de Bavière, Prince-évêque de Liège, comte de Hollande et de Zeelande, qui devient son protecteur 1425 - A la mort de jean de Bavière, rejoint Bruges et devient peintre de cour et valet de chambre du Duc de Bourgogne Philippe le Bon. Déménage à Lille à la résidence du Duc. 1426 - Voyage secret pour le Duc, sans doutes en terre Sainte. Plusieurs missions diplomatiques pendant les années suivantes, notamment au Portugal pour négocier le mariage du Duc avec Isabelle du Portugal fille du roi Jean Ier du Portugal. 1432 - Termine l'Agneau Mystique entamé par son frère Hubert. Entre 1432 et 1435 réalise ses commandes  privées les plus célèbres 1433 - Se marie avec "Demoiselle Marguerite" dont il peint le portrait en 1439 1435 - Participe à la négociation du traité d'Arras 1441 - Meurt à Bruges

,

Jacqueline de Bavière

aussi Jacqueline de Hainaut Fille de Marguerite de Bourgogne (fille de Philippe le Hardi, sœur de Jean sans Peur) et de Guillaume II de Bavière (Guillaume d’Ostrevant, IV de Hainaut), comte de Hainaut, Hollande, Zeelande, Frise 1415 épouse le dauphin de France, Jean de Touraine...

, ,

Dirk BOUTS

• Né à Harlem en 1415, mort à Louvain en 1475. Peintre officiel de la ville de Louvain en 1468
• Influencé par Jan van Eyck et Rogier van der Weyden
• Primitifs flamands. Peinture religieuses. Maîtrise de la perspective.

,

Hugo van der Goes

Naît vers 1440 à Gand 1467 il est reçut maître à la guilde des peintres de Gand Sans doutes formation ailleurs que Gand, peut-être Dirk Bouts, mais pas de preuves 1468 participe à la décoration des fêtes de mariage de Charles le Téméraire et Marguerite d'York Nombreuses commandes de la cour de Bourgogne et de la bourgeoisie flamande 1474 doyen de la guilde 1475 exécute un imposant triptyque pour le banquier italien Portinari, envoyé à Florence en 1483 1477 alors qu'il est au sommet de sa gloire, il abandonne la vie publique pour se retire à l'abbaye du Rouge Cloitre à Auderghem. Il continue à y peindre mais sa santé mentale se déteriore. Il meurt à l'abbaye en 1482 Pas d'œuvres signées, attribution difficile sauf pour le triptyque Portinari Caractérisé par des personnages aux visages expressifs, un palette de couleurs spécifique

, ,

Les sept arts liberaux

Les sept arts libéraux désignent les matières d’enseignement de lettres et de sciences pratiquées dans l’antiquité et jusqu’au moyen-âge. Ils se divisent en 3 arts littéraires ( trivium : grammaire, dialectique, rhétorique) et 4 arts scientifiques (quadrivium : arithmétique, musique, géométrie et astronomie) Il existe...

, , ,

la Dame à la licorne

Série de 6 tapisserie du début du XVIème siècle @ Musée du Moyen-Age de Cluny, Paris Allégorie des cinq sens représente la femme idéale

, ,

Marguerite d’Autriche

Nait à Bruxelles en 1480, fille de Marie de Bourgogne et de Maximilien d'Autriche 1482 sa mère Marie meurt des suites d'une chute de cheval. Dans les négociations entre son père Maximilien et Louis XI de France, elle est promise au Dauphin Charles (traité d'Arras) 1483 elle rejoint la cour de France à Amboise où son mariage est célébré. Elle est élevée en "petite reine" à la cour avec la jeune Louise de Savoie, future mère de François Ier 1491 suite aux différents entre Maximilien et Charles VIII, ce dernier répudie Marguerite et épouse Anne de Bretagne. Marguerite rentre aux Pays-Bas en 93, elle a 13 ans. 1496 son père tente une approche avec l'Espagne afin de contrer la France, il négocie 2 mariages, son fils Philippe avec Jeanne de Castille et Marguerite avec Jean d'Aragon. Le mariage a lieu en 1497 mais Jean de santé fragile meurt 6 mois plus tard. Marguerite est enceinte mais accouche d'un enfant mort-né. Elle rentre à Bruxelles en 1500, veuve, elle a 20 ans 1501 elle épouse Philibert II duc de Savoie, dont elle s'éprend. Ils vivent 3 ans de mariage heureux mais en 1504 Philibert meurt des suites 'un accident de chasse. Marguerite se retrouve à nouveau veuve, et sans enfants. Elle refuse d'encore se marier et portera le deuil de son mari pour le reste de sa vie 1506 la mort de son frère Philippe la rappelle aux Pays-Bas. Sa belle sœur Jeanne ne peut s'occuper de ses enfants car déclarée folle par son père Ferdinand et Marguerite prend leur éducation en charge, notamment du jeune Charles, futur Charles Quint. Elle est  nommée gouvernante des Pays-Bas par son père, plus occupé par la gestion de l'Empire. Elle établit sa cour à Malines, mécène, grande amatrice d'art, elle rassemble nombreux artistes, peintres, écrivains 1515 son neveu Charles est émancipé, il obtient la couronne impériale en 1519 1529 elle intervient dans le conflit entre Charles Quint et François premier grâce à son amitié avec Louis de Savoie (Paix des Dames) 1530 elle meurt de la gangrène suite à une blessure au pied

, ,

Jeanne Ier de Castille dite Jeanne la Folle

Naît à Tolède en 1479, fille d'Isabelle la Catholique de Castille et Ferdinand d'Aragon 1497 épouse Philippe le Beau. En 10 ans de mariage, ont 6 enfants dont Charles qui naît en 1500, futur Charles Quint. Très éprise de son mari mais il est terriblement volage et infidèle et elle en conçoit une grand jalousie.

, ,

Pieter BRUEGEL l’Ancien

• né entre 1525 et 1530 près de Breda, dans un village appelé Bruegel (Brogel?) dont il garda le nom
• voyage en Italie vers 1552
• Entre 1555 et 1563, établi à Anvers. Y travaille pour Jérôme Cock (marchand d'estampes). Ami de nombreux artistes et érudits humanistes
• S'établit à Bruxelles (Rue Haute) en 1562, ou il épouse Mayken Coecke en 1563
• Ses enfants naissent en 1564 et 1567 en pleine rebellion politique (execution des contes d'Egmont et de Horne)
• Meurt en 1569, enseveli à Notre-Dame de la Chapelle au Sablon

,

Catherine de Medicis

• Née à Florence en 1519, fille de Laurent II de Médicis (petit fils de Laurent le Magnifique). Orpheline peu après sa naissance
• épouse Henri duc d'Orléans (fils de François Ier) en 1533, devient roi en 1547
• Henri II meurt en 1559, elle devient régente de son fils Charles IX jusqu'à la mort de celui-ci en 1574

, ,

Crucifixion avec enseigne au scorpion

RELIGION CHRETIENNE : le scorpion sur les étendards et le boucliers dans la scène de la crucifixion représente le paganisme

,

Le Caravage

• 1571. Michelangelo Merisi nait le 27 septembre à Milan
• Parents de classe moyenne (père intendant du marquis de Caravaggio)
• 1576. Grande peste à Milan. La famille se retire dans son village d’origine, Caravaggio. Mais le père succombe un an plus tard
• 1584. Michelangelo revient à Milan et entre en apprentissage chez Simone Peterzano (élève de Titien). influence de l’école Lombarde.
• 1588. Son apprentissage terminé, il rentre à Caravaggio. Sa mère meurt 2 ans plus tard.
• Départ à Rome où sa présence est attestée en 1592, fréquente plusieurs ateliers
• 1596. Il est introduit au Cardinal Francesco Maria del Monte qui devient son mécène et protecteur
• Traite de thèmes réalistes, allégoriques, la nature et les arts, sujets qui plaisent à la noblesse de l’époque
• Abandonne ensuite progressivement ces sujets pour de grands formats de caractère religieux: cycle de Saint Matthieu pour la chapelle Contarelli (1600-1602)
• 1600. Son art est à son apogée mais ne fait pas l’unanimité. Critiques, jalousies, nombreuses rixes.
• 1606. Duel meurtrier avec le fils d’une puissante famille.
• S’exile à Naples dans la famille de la marquise de Colonna.
• 1609. Le pape lui accorde la grâce, il prend le chemin du retour vers Rome
• Mais meurt sans doutes de dysentrie, à Porto Ercole, le 18 juillet 1609

6200 Estonie suedoise

Estonie : Ere suédoise

, ,

Artemisia GENTILESCHI

• Née à Rome en 1593, fille du peintre Orazio Gentileschi 
• Formation auprès de son père car ne peut pas fréquenter l'académie
• A 19 ans, est violée par son précepteur. Cette épreuve, le scandale et le procès qui suivit marquent fortement sa vie et son peuvre
• Peintre de cour, à Florence et à Londres notamment

, ,

Lucas Achtschellinck

• Peintre paysagiste, né à Bruxelles en 1626, mort à Bruxelles en 1699
• Elève de Peter Van der Borcht, accède à la maîtrise en 1657 probablement après un voyage à l'étranger (Italie?)
• Associé à Louis de Vadder et Jacques d'Artois comme peintres de la forêt de Soignes.
• Style nerveux, jeux de lumière et forts contrastes, grands arbres aux formes baroques.

,

Baruch Spinoza

• Né à Amsterdam en 1632, dans une famille juive marrane espagnole puis portugaise. Arrivés aux Pays-Bas en 1615, pays refuge de nombreux juifs par sa tolérance religieuse
• Education juive, destiné à être rabbin, mais côtoie des milieux chrétiens libéraux et libres penseurs, notamment Franciscus van den Enden, ancien jésuite et démocrate
• Découvre Descartes qui a une profonde influence sur la pensée
• Est excommunié de la communauté juive en 1656
OEUVRES
• Traité sur la réforme de l’entendement
• L'éthique
• Traité Théologico-politique  

Citation1

“Ne pas railler, ne pas déplorer, ne pas maudire, mais comprendre”